Actualités

Le plan d’action pour la croissance et la transformation des entreprises (PACTE) ambitionne de donner aux entreprises les moyens d’innover, de se transformer, de grandir et de créer des emplois. Le projet de loi PACTE, élaboré selon la méthode de la co-construction et présenté le 18 juin en Conseil des ministres, comporte au total 70 articles. Parmi ces mesures, dix d’entre elles sont particulièrement emblématiques et démontrent la volonté de mieux financer les entreprises et de les rendre plus justes, plus libres et plus innovantes.

https://www.entreprises.gouv.fr

Le Fonds d’intervention pour les services, l’artisanat et le commerce (FISAC) a lancé fin mai son appel à projets 2018. Il est ouvert jusqu’au 31 octobre 2018 pour les opérations individuelles en milieu rural, et jusqu’au 31 janvier 2019 pour les opérations collectives. Les critères de priorité (thématiques et géographiques) visent en particulier à favoriser la revitalisation des centres de villes moyennes et des zones rurales. Le détail des objectifs et des priorités est à retrouver en suivant ce lien :

https://www.entreprises.gouv.fr

Le ministre de l’Économie et des Finances a annoncé le 29 janvier dernier un plan d’action national destiné à accompagner tous les acteurs de la filière. Dans ce cadre, la Direccte Centre-Val de Loire a constitué un groupe de travail régional chargé d’établir rapidement un diagnostic propre à la région, de recenser l’ensemble des entreprises concernées et d’apprécier le degré d’impact pour chacune d’elles.

http://centre-val-de-loire.direccte.gouv.fr

Les dessins de 17 jeunes, concourant individuellement ou en duo, ont été distingués à l’issue du concours “Représente l’industrie du futur !” lancé par la Direccte Auvergne-Rhône-Alpes dans le cadre de la Semaine de l’Industrie 2018. Ce concours s’adressait aux jeunes des missions locales et écoles de la deuxième chance de la région. Outre la production du lauréat (Siradio, de l’école de la 2e chance de Moulins Avermes), les 12 autres dessins gagnants peuvent être vus à cette adresse :

http://auvergne-rhone-alpes.direccte.gouv.fr

Le gouvernement français se félicite de l’adoption de l’accord trouvé avec les États membres sur la réforme visant à lutter de façon plus efficace contre les importations déloyales à bas prix et contre le dumping environnemental et social. Elle permettra de fixer des droits anti-dumping et antisubventions plus élevés en cas d’importantes distorsions de concurrence, de réduire les délais d’enquête et de mieux informer les importateurs européens. La France a directement œuvré auprès des États membres au Conseil européen pour relancer les discussions sur cette réforme. Elle appelle désormais à une mise en œuvre complète et ambitieuse de cette réforme, au bénéfice de l’industrie et de l’emploi européens.

https://ue.delegfrance.org

Une consultation publique a été organisée sur des projets de modification de la réglementation “relative aux services d’amateurs et aux conditions de l’interconnexion”. Elle visait à recueillir l’avis de l’ensemble des personnes concernées. La synthèse des réponses, contributions et questions posées à l’occasion de cette consultation est à retrouver à cette adresse :

https://www.entreprises.gouv.fr

Un nouveau règlement du Parlement européen et du Conseil relatif aux services de livraison transfrontière de colis a été publié au Journal officiel de l’Union européenne le 2 mai 2018. Il vise, dans le cadre du développement du e-commerce, à améliorer les services de livraison transfrontière au sein de l’Union européenne. La DGE s’est fortement mobilisée lors de l’élaboration du projet de règlement, au regard d’une étude faisant apparaître les difficultés rencontrées à l’export par les e-commerçants français. Les tarifs apparaissaient comme le frein principal pour 80% des petites structures. La DGE se réjouit donc de la mise en œuvre de ce règlement européen dont le texte final est conforme aux positions des autorités françaises.

https://www.entreprises.gouv.fr

Opérée par Business France et co-financée par la DGE, la deuxième édition du programme d’accompagnement de start-ups et PME françaises spécialisées dans les technologies pour la production industrielle a été lancée le 5 juin dernier. Ce programme intitulé “Smart Factory” distingue huit entreprises innovantes spécialisées en “monitoring et contrôle” et en “exploitation des données”. Sélectionnés par un jury franco-américain, les lauréats bénéficieront d’un accompagnement intensif durant 10 mois avec un séjour d’immersion à Détroit et Chicago, qui leur permettra d’étendre leur développement en Amérique du Nord.

http://events-export.businessfrance.fr